Les femmes en marche contre l’austérité

Ce 8 mars, le message était clair: les femmes seront solidaires contre l’austérité. Des centaines de femmes, d’hommes et d’enfants ont marché dans les rues de Québec et d’autres villes canadiennes pour le signifier. Le Front féministe prolétarien de Québec était parmi eux.

Unanimement, les femmes – et les hommes – à qui nous avons parlé veulent former un front uni pour lutter contre les mesures d’austérité et avancer vers un système de justice et de réelle égalité. Nous avons discuté avec eux du nouveau visage du féminisme que représente le féminisme prolétarien: un féminisme de classe où les femmes du prolétariat renforcent leur pouvoir pour lutter aux côtés des hommes, contre la bourgeoisie et leur système capitaliste.

Si des divergences d’opinion ont été soulignées, la solidarité est le mot d’ordre. L’éducation marxiste-léniniste-maoïste continue à être nécessaire, notamment pour vaincre les préjugés liés au stalinisme, à la Révolution culturelle et à la dictature du prolétariat. Il est cependant encourageant de constater que la formation d’un front uni fait l’unanimité, au-delà des distances idéologiques et des allégeances politiques.

– Une camarade de Québec