Déclarations des maoïstes de France sur l’attentat contre Charlie Hebdo

NOUVEAU: Numéro spécial du bulletin Partisan de l’OCML Voie prolétarienne – à lire et à diffuser! * * * OCML VOIE PROLÉTARIENNE: Exécutions à Charlie Hebdo: contre tous les réactionnaires #NousSommesRévolutionnaires Ce qui vient de se produire à Charlie Hebdo est terrible. Nous sommes consternés par ces morts tragiques et l’assassinat des journalistes et des […]

NOUVEAU: Numéro spécial du bulletin Partisan de l’OCML Voie prolétarienne – à lire et à diffuser!

* * *

OCML VOIE PROLÉTARIENNE:

Exécutions à Charlie Hebdo: contre tous les réactionnaires #NousSommesRévolutionnaires

Ce qui vient de se produire à Charlie Hebdo est terrible. Nous sommes consternés par ces morts tragiques et l’assassinat des journalistes et des employés de Charlie Hebdo. Nos premières pensées vont aux familles, aux proches, et leurs collègues.

Nous sommes incrédules et choqués par cette exécution. Nombre d’entre nous se souviennent des débuts de Wolinski dénonçant les réactionnaires gaullistes ou d’un Cabu raillant les «beaufs» machos et racistes. Pour autant nous ne partageons pas la ligne de Charlie Hebdo, servant des stéréotypes racistes, sexistes et homophobes. Ce glissement est l’un des symptômes du repli «communautaire blanc» d’une partie des Français, particulièrement de la petite-bourgeoisie, qui, déboussolée par l’instabilité du monde, cultive le repli sur soi et la peur de l’autre.

Nous sommes incrédules et choqués par le climat d’agitation, largement entretenu par les médias, autour des thèmes favoris de l’extrême droite de la prétendue «islamisation» de l’Europe. Nous condamnons les récupérations racistes, qu’elles soient anti-arabes, antimusulmanes ou anti-immigrés.

Nous sommes incrédules et choqués par les appels à «l’Union Nationale» pour la défense de la République, main dans la main, toutes tendances politiciennes confondues. Aucune union n’est possible quand la démocratie n’existe que pour les dominants et les exploiteurs, aujourd’hui rassemblés dans la lutte contre le «terrorisme».

Nous sommes incrédules et choqués du silence sur la responsabilité de l’impérialisme, dans le développement actuel de groupes réactionnaires terroristes, qui profitent de la déstabilisation des occupations et interventions militaires impérialistes en Afrique et au Moyen Orient.

Incrédules et choqués, nous restons déterminés à dénoncer tous les crimes réactionnaires, et les morts tombés sous les coups des racistes, des fascistes et des balles policières, à Kobané, à Gaza, à Ferguson comme à Paris. Car nous n’avons pas l’indignation sélective.

Incrédules et choqués, plus que jamais, nous affirmons que la seule alternative à la barbarie est la lutte pour la révolution socialiste! La crise mondiale de l’impérialisme s’aggrave sur tous les plans. La guerre économique mondialisée s’intensifie. Mais c’est aussi une crise des idées, des projets, du futur. Nous vivons une période de confusion où les peuples cherchent une issue. Pour nous, le futur est du côté des luttes populaires et révolutionnaires, comme en Inde, aux Philippines, mais aussi en Europe sous des formes différentes, en Grèce et en Espagne, dans les pays arabes, au Kurdistan…
Les responsabilités de toutes celles et ceux qui se disent communistes, révolutionnaires, antifascistes ou progressistes est de ne pas laisser le champ libre à toutes les variantes réactionnaires, qu’elles que soient leur étiquette.

L’attentat à Charlie Hebdo n’est qu’un moment de l’accentuation de cette crise, et il faut s’attendre à d’autres éclats et soubresauts tragiques. Pour ne pas les subir seuls, pour mieux comprendre la situation actuelle (et les enjeux qu’elle porte), il nous faut plus que jamais nous regrouper.

Pour construire un autre futur #NousSommesRevolutionnaires

OCML Voie Prolétarienne, le 7 janvier 2015
* * *

BLOC ROUGE – UNIFICATION DES MAOÏSTES:

Tuerie à Charlie Hebdo: face à tous les réactionnaires, unité révolutionnaire!

Aujourd’hui, le 7 janvier 2015 au matin, deux personnes armées entrent à la rédaction du journal Charlie Hebdo et tirent à la kalachnikov sur les personnes présentes dans les locaux. Plusieurs journalistes et dessinateurs sont assassinés, ainsi qu’un ouvrier ou une ouvrière innocente chargée de la maintenance de l’immeuble. Au total les médias annoncent 12 victimes.

Selon les informations dont nous disposons à l’heure actuelle, l’attaque contre Charlie Hebdo aurait été effectuée par des réactionnaires religieux agissant au nom de l’Islam, plusieurs vidéos le laissent penser même si on ne peut exclure une manipulation.

Dans tous les cas, nous condamnons fermement la réaction religieuse, qu’elle massacre à Kobané, qu’elle soit un prétexte à la colonisation de la Palestine, ou qu’elle défile dans les rues en France pour lutter contre le mariage homosexuel. Nous savons que les institutions religieuses sont des forces réactionnaires qui ont toujours servi les intérêts des puissants.

Face à la misère sociale, au racisme et à la faiblesse du camp révolutionnaire, de nombreuses personnes en révolte et désabusées par cette société cherchent une réponse violente ou non dans la religion. Cependant, nous ne devons pas nous tromper de colère, ni de solution. L’exploitation et l’oppression sont des réalités matérielles, fruits d’un système économique fonctionnant selon la loi du profit maximum. C’est la bourgeoisie qui crée la misère et personne d’autre. Nous ne devons pas attendre qu’une solution arrive d’ailleurs car face à l’exploitation, la seule solution est que celles et ceux qui font marcher la société, c’est à dire les travailleurs et travailleuses, prennent le pouvoir.

Suite aux crimes commis aujourd’hui, il y a eu de nombreuses réactions, beaucoup d’indignation ce qui est une bonne chose, cependant, un acte, aussi barbare et injustifiable soit-il, ne doit en aucun cas nous embarquer vers une voie sans issue.

Non, il n’existe pas en France une grande union nationale derrière les valeurs républicaines qui transcenderaient les classes. Cela est d’autant plus faux que la bourgeoisie au pouvoir a une responsabilité dans les moments que nous vivons. L’impérialisme français, en exploitant les peuples du monde et intervenant militairement dans les pays du Moyen-Orient est responsable de la misère des peuples qui y vivent. Elle a également joué un jeu dangereux en soutenant certains groupes dans l’affrontement inter-impérialiste ayant eu lieu sur le sol syrien, ou encore en armant les mêmes qu’elle prétend combattre en Libye. Tous cela a engrainé la haine contre la France symbole d’oppression et a conduit à cette action armée. Ce sont les impérialistes qui créent les terroristes!

À cela s’ajoutent le racisme ambiant et la montée des forces fascistes en France. Il est certes juste de se révolter contre ce racisme et le fascisme mais cette colère peut être instrumentalisée par des forces féodales réactionnaires. Charlie Hebdo qui est aujourd’hui visé par l’attaque n’est pas innocent sur cette question. Comme l’ensemble des médias français, il a participé à la montée de l’islamophobie en France en mettant de l’huile sur le feu au moment du soi-disant «débat sur l’identité nationale» à caractère islamophobe. Faire cela, au nom de la liberté de la presse, c’est mettre l’ensemble de la communauté musulmane ou personnes assimilées en danger face aux agressions racistes. Cependant, l’attaque pas plus que le racisme n’est justifiable. Le racisme alimenté au quotidien sert à diviser la classe et à maintenir la paix sociale. Nous ne combattons pas au nom d’une quelconque religion mais bien au nom de notre classe, la classe ouvrière multiculturelle et internationale. Ceux qui cherchent à nous diviser, qu’ils soient religieux ou bien politiques, sont des criminels.

Face à l’attentat contre Charlie Hebdo, il est certain que nous allons entendre hurler les loups. Le Front National et les réactionnaires vont profiter de ce crime pour accentuer un peu plus leur campagne raciste et chercher à jouer sur les sentiments d’indignation justes pour faire pénétrer ses idées fascistes dans les masses. La chasse au faciès menée par la police va s’intensifier. Marine Le Pen a annoncé qu’il fallait «libérer notre parole face au fondamentalisme islamique», ce qui sonne dans sa bouche comme étant «libérer la parole contre les musulmans» après les innombrables campagnes racistes, xénophobes et antimusulmanes dont son parti a fait preuve. Nous devons redoubler notre vigilance antifasciste car il y a fort à parier que les fascistes vont tenter de s’emparer de cet événement pour approfondir leur mobilisation réactionnaire, dans un climat où un rassemblement sous le mot d’ordre «islamistes hors de France» à l’appel de Riposte Laïque et Résistance Républicaine et soutenu par les fascistes de la Ligue de Défense Juive avait déjà été appelé le 18 janvier prochain à Paris, s’appuyant sur le mouvement similaire Pegida en Allemagne, reprenant le mot d’ordre des néo-nazis…; où les fascistes de Lyon annoncent vouloir organiser par eux-mêmes la riposte; où des « intellectuels » comme Finkielkraut, Zemmour et autres Houellebecq nous servent du discours en prime-time qui rappelle à nos anciens les années sombres précédant la 2ème guerre mondiale; où le PS au gouvernement, en poursuivant les politiques racistes du précédent gouvernement ainsi que les politiques garantissant à la bourgeoisie ses profits basés sur l’exploitation toujours accrue des prolétaires, creuse le lit du fascisme; et où les divers partis, organisations et groupes fascistes – FN en tête – poursuivent leur développement.

Nous devons donc accentuer notre vigilance antifasciste et nous opposer à leurs manœuvres, car une fois encore les fascistes agissent en toute conscience, leur but est de nous diviser, de nous soumettre à l’ordre capitaliste, au diktat du patronat. Il est juste de rejeter le féodalisme religieux, il est juste d’être indigné par ces crimes, mais le fascisme est tout aussi criminel, et les islamophobes sont des barbares réactionnaires, tout autant que les terroristes ayant fait feu sur Charlie Hebdo. Cependant, les fascistes sont bien plus dangereux car ils se placent comme proposition stratégique pour la bourgeoisie dans sa lutte contre le prolétariat. L’exemple de lutte contre le féodalisme religieux qui doit nous inspirer est celui que nous montrent nos camarades communistes à Kobané aux côtés des combattants et combattantes kurdes, démontrant ce qu’est en définitive la lutte contre les réactionnaires religieux féodaux: la lutte révolutionnaire! D’autre part, nous ne devons pas confondre le sentiment religieux des masses et les fascistes qui s’appuient sur ce sentiment pour asseoir leur domination sur le peuple.

Nos mots d’ordre doivent donc être:

Pas d’union nationale derrière la république des bourgeois fauteurs de guerres et de misère!

Ne cédons pas à la propagande fasciste qui instrumentalise la barbarie pour faire le compte du patronat!

Dénonçons les réactionnaires religieux criminels qui servent à affaiblir nos luttes, à diviser le peuple et à propager des idées féodales dangereuses dans les masses populaires!

Solidarité avec les masses populaires musulmanes qui vont de nouveau subir une vague islamophobe après cette attaque!

Serrons les rangs autour de la classe ouvrière, seul rempart face à toutes les barbaries!

À BAS LES RÉACTIONNAIRES RELIGIEUX!

À BAS L’IMPÉRIALISME ET LE FASCISME!

FACE À LA RÉACTION, LA RÉVOLUTION!

Bloc Rouge (Unification des maoïstes), le 8 janvier 2015