Le MER-uOttawa condamne la nouvelle agression d’Israël contre la Palestine

Le Mouvement étudiant révolutionnaire de l’Université d’Ottawa, en partenariat avec GRIPO – Ottawa, dénonce l’attaque incessante que mène l’État d’Israël contre les Palestiniennes et Palestiniens de la bande de Gaza. Cette agression a déjà fait des milliers de morts et de blessés, dont une grande majorité de civilEs (enfants, femmes, hommes et personnes âgées non combattantes).

Par cette déclaration, nous souhaitons exprimer notre solidarité au peuple palestinien qui lutte pour mettre fin à l’oppression coloniale et au nettoyage ethnique dont il est victime sur son propre territoire. Nous offrons nos condoléances et exprimons notre peine aux familles des victimes des actes atroces perpétrés par l’État d’Israël.

Depuis maintenant près de trois semaines, l’État israélien s’est engagé dans un massacre qui cible de manière indistincte l’ensemble des Palestiniennes et Palestiniens. Israël étant un allié historique de l’impérialisme occidental – et particulièrement de l’impérialisme étatsunien – les gouvernements des États-Unis, du Canada et d’Europe soutiennent chacun à leur façon et sans aucun remords les atrocités qu’il commet, par des moyens diplomatiques, militaires et financiers.

Pendant qu’Israël continue à massacrer les Palestiniennes et Palestiniens dans la bande de Gaza et à violer la loi internationale, la communauté internationale ne fout rien. Le secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-Moon, exprime ainsi son impotence: «Le peuple de Gaza n’a pas d’option pour s’évader. Il est enfermé dans un territoire minuscule et encerclé. Chaque quartier est un quartier civil…» Pourtant, Il n’y a aucune action effective de la part de l’ONU.

Le gouvernement israélien a prétexté l’enlèvement et le meurtre de trois jeunes Israéliens en Cisjordanie occupée pour justifier son attaque meurtrière contre le peuple de Gaza; toutefois, les enquêteurs israéliens ayant travaillé sur la disparition et le meurtre des trois jeunes n’ont eux-mêmes établi aucune connexion avec le Hamas ou la bande de Gaza. La véritable raison de cette offensive est le refus d’Israël d’en arriver à un accord de paix avec les Palestiniennes et Palestiniens; son but est de briser la nouvelle unité politique entre le Hamas à Gaza et le Fatah en Cisjordanie occupée. Cela prouve une fois de plus que le seul intérêt de l’establishment israélien est de continuer à opprimer les Palestiniennes et Palestiniens.

Pendant ce temps, les médias bourgeois ne cessent de justifier les actes sanguinaires d’Israël en invoquant son prétendu «droit de se défendre»; malheureusement, ce droit n’est jamais de mise pour le peuple palestinien opprimé. Ce «droit» est utilisé par Israël comme justification pour le bombardement d’hôpitaux, d’écoles, de résidences et même des refuges de l’ONU dans la bande de Gaza, qui résultent dans la mort de civils à la recherche d’un abri. L’agression actuelle représente un chapitre de plus dans la mission de l’État d’Israël visant à renforcer l’apartheid et à procéder à un nettoyage ethnique complet contre le peuple palestinien. La classe dominante du Canada et des autres pays occidentaux, à travers ses médias, exprime clairement son soutien à ces ambitions sanglantes. Pour elle, une guerre contre les Palestiniennes et Palestiniens est simplement une opportunité de s’engraisser.

En appuyant Israël, les gouvernements occidentaux comme celui du Canada appuient l’une des forces les plus violentes et rétrogrades du Moyen-Orient. Les Palestiniennes et Palestiniens de la Cisjordanie occupée souffrent quotidiennement de rabaissement et de la violence, que ce soit aux postes de contrôle israéliens ou de manière plus générale, par la violation continue de leurs droits fondamentaux. Les travailleuses et travailleurs de Palestine se font exploiter par les bourgeois israéliens qui opèrent leurs usines dans les territoires occupés, ce qui leur permet de payer des salaires particulièrement bas et de ne leur reconnaître aucun droit. Non seulement l’appui à l’État d’Israël renforce l’oppression historique des Palestiniennes et Palestiniens, mais elle prive les habitants d’Israël de la paix, de la sécurité et de l’espoir d’un avenir meilleur.

Israël doit immédiatement cesser son attaque contre le peuple de la bande de Gaza, lever son blocus illégal, mettre fin à l’apartheid en Cisjordanie occupée et reconnaître le droit du peuple palestinien sur son territoire, dont il n’a eu de cesse d’être expulsé depuis 1948.

Arrêtez le massacre du peuple palestinien! Arrêtez l’occupation et l’oppression israéliennes!