Vive la révolte populaire!

Les images des spectaculaires manifestations qui se succèdent depuis maintenant plus d’une semaine en Turquie ne sont pas sans réjouir les travailleurs et travailleuses qui, partout dans le monde, subissent les mesures d’austérité des gouvernements capitalistes et espèrent la fin d’un système réactionnaire et moribond, pour qui l’exploitation n’a jamais de fin et la répression est continuelle. L’étincelle allumée par la décision du gouvernement réactionnaire de détruire le parc Gezi sur la place Taksim s’est répandue dans tout le pays. Des centaines de milliers de gens, dont bon nombre de jeunes, en profitent pour exprimer leur colère contre tous les symboles du pouvoir et de la réaction. Il est évidemment impossible, à ce moment-ci, de prédire quelle sera l’issue de ce soulèvement. Chose certaine, les révoltes en cours nous rappellent l’immense potentiel de transformation sociale et de révolution que possèdent les masses populaires. Voici des extraits d’une déclaration publiée le 3 juin par nos camarades du Parti communiste maoïste (Turquie et Kurdistan du Nord), qui circule actuellement dans les diverses manifestations. – Partisan


Résister et combattre!

Remplies de haine en raison de l’oppression et la violence réactionnaire qu’elles subissent, les masses ont réussi à ébranler la classe dominante et le gouvernement turc. Le soulèvement massif provoqué par la tentative de destruction du parc Gezi au profit de la bourgeoisie se poursuit.

Une fois de plus, les masses en colère ont montré aux défenseurs du statu quo qu’elles sont capables de prendre leur destinée en mains. La sauvage répression fasciste exercée par le gouvernement de l’AKP [le «Parti pour la justice et le développement», au pouvoir] n’a pas réussi à stopper la résistance.

Malgré les médias vendus et le silence des écrivassiers bourgeois, la résistance a réussi à attirer l’attention et le soutien du monde entier. La présence en masse des manifestantes et manifestants est devenue un cauchemar pour l’AKP et la classe dominante réactionnaire… Au terme de cinq jours de révolte, les masses, qui ont commencé par protester contre la destruction d’un milieu naturel pour finir par conférer un caractère révolutionnaire à leur action, célèbrent une première victoire, alors qu’elles ont réussi à faire reculer l’AKP! Des milliers de gens dans des dizaines de villes se sont unis comme une seule personne, dans les rues, pour se joindre à la résistance du parc Gezi.

Historiquement, les classes réactionnaires ont toujours cherché à opprimer et exploiter les masses… Pour maintenir leur domination, elles n’ont jamais hésité à recourir à la violence réactionnaire contre les oppriméEs et les masses paupérisées.

Mais les masses en lutte viennent de leur rappeler que ce sont elles qui sont les vrais héros. En prenant leur destinée en mains et en menant des actions révolutionnaires, elles ont mis le régime sens dessus dessous. Les masses se sont mobilisées partout en Turquie et au Kurdistan du Nord, au-delà des divisions ethniques traditionnelles.

Le président de l’AKP et de la «République turque», Recep Tayyip Erdoğan, a réagi d’une manière honteuse et arrogante en insultant les masses en lutte, disant qu’il s’agissait seulement de «quelques dizaines de pillards». Il a même menacé de rassembler «plus d’un million de gens»>/em> autour de lui. Malheureusement pour lui, maintenant que ces «quelques pilleurs et va-nu-pieds» se sont réveillés, ce ne sont ni les menaces ni le sang qui vont les arrêter!

Tandis que le vice-premier ministre Bülent Arınç, le président du Parlement, Cemil Çiçek, et certains bonzes de l’AKP ont tenté de calmer le jeu en disant aux masses que leurs demandes sont légitimes, Erdoğan n’a pas reculé d’une miette et il a continué à montrer ses crocs.

Mais les prolétaires et les masses ne sont pas assez crédules pour se laisser berner par les tactiques de ceux qui veulent les endormir. La résistance se poursuit. Et le cauchemar des réactionnaires va se poursuivre lui aussi. L’histoire a déjà révélé qui sont les vrais pilleurs et qui sont les véritables héros, et elle va continuer à le révéler.

Comme prolétaires révolutionnaires, nous jurons de nous battre contre la tyrannie aux côtés des masses; il en est de notre devoir révolutionnaire!

Dans le même esprit, nous condamnons la torture et la violence fascistes utilisées contre le peuple et appelons à resserrer les rangs pour s’y opposer… Nous appelons l’ensemble des forces démocratiques et révolutionnaires à s’unir… Nous invitons les prolétaires de Turquie et du Kurdistan du Nord, les masses opprimées, les pauvres et tous les camarades à déclarer la guerre à la classe dominante réactionnaire ainsi qu’au système capitaliste dans son ensemble.

Nous sommes confiants qu’avec la guerre populaire qui couve, nous serons capables de briser ce système réactionnaire. Le pouvoir populaire et la construction du socialisme et du communisme s’accompliront par la guerre populaire! C’est notre devoir et une nécessité que de mener la lutte révolutionnaire, en unissant les révoltes des masses démocratiques et révolutionnaires avec l’idéologie du marxisme-léninisme-maoïsme, sous le drapeau du prolétariat.

Aucun obstacle ne peut tenir devant les masses en lutte! La force révolutionnaire qui s’est matérialisée aux mains des masses est légitime et nécessaire. Elle confrontera les classes réactionnaires et nous mènera à la démocratie, la liberté et une société communiste. Lorsqu’elles s’unissent, résistent et combattent, les masses ne peuvent pas perdre: ce sont les masses révolutionnaires et leurs actions révolutionnaires qui font l’histoire.

Vive la résistance et la lutte démocratique populaire!

Vive la révolte unifiée et révolutionnaire du peuple!

Vive la guerre populaire!

[Traduit en français par nos soins, à partir de la traduction anglaise réalisée par le camarade Gediz et publiée sur le site Web Towards a New Dawn.]