Le gouvernement Harper en guerre contre les chômeurs et chômeuses

Le 24 mai dernier, la ministre responsable de l’assurance-chômage, Diane Finley, a confirmé ce dont nous avions parlé dans le dernier numéro du Partisan. Dans la foulée du budget Flaherty et du projet de loi C-38 qui sera adopté sous peu à la Chambre des communes, le gouvernement conservateur a bien l’intention de forcer les […]

Le 24 mai dernier, la ministre responsable de l’assurance-chômage, Diane Finley, a confirmé ce dont nous avions parlé dans le dernier numéro du Partisan. Dans la foulée du budget Flaherty et du projet de loi C-38 qui sera adopté sous peu à la Chambre des communes, le gouvernement conservateur a bien l’intention de forcer les prestataires de l’assurance-chômage à accepter des emplois moins bien payés et dans un autre domaine que ce qu’ils ont l’habitude de faire, sous peine de perdre leur droit aux prestations.

On a beaucoup dit, non sans raison, que le gouvernement s’en prenait ainsi aux travailleuses saisonnières et aux travailleurs saisonniers. La ministre elle-même ne s’en cache pas, qui affirme que la nouvelle réglementation ciblera plus fortement ceux qu’elle qualifie de « prestataires fréquents ». Cela touchera également les nombreux travailleurs à statut précaire, comme les salariéEs d’agences de placement qui se promènent d’une affectation à l’autre. Mais on aurait tort de n’y voir qu’une attaque contre cette catégorie de travailleurs et travailleuses.

Le projet de la ministre Finley vise tout autant les travailleurs et travailleuses « de longue date », qui n’ont jamais fait appel, ou presque, au régime d’assurance-chômage. Ceux-là seront aussi forcés d’accepter des emplois à des conditions moindres pouvant aller jusqu’à 80 % de leur salaire antérieur. Ce que le gouvernement veut, c’est de faire pression de manière générale sur le salaire ouvrier, au profit de ses amis capitalistes. Cette attaque inacceptable justifierait en soi que le mouvement des « carrés rouges » s’étende dans tout le Canada et que la classe ouvrière dise « halte au gouvernement Harper » !