14. En avant vers la révolution prolétarienne !

L’histoire du prolétariat canadien est encore bien jeune, encore plus que celle du prolétariat international qui n’a lui-même tiré que les premières salves dans la lutte qui l’oppose à la bourgeoisie et qui le conduira à édifier et à diriger la société nouvelle. Le prolétariat a déjà accompli beaucoup, mais il lui reste encore à […]

L’histoire du prolétariat canadien est encore bien jeune, encore plus que celle du prolétariat international qui n’a lui-même tiré que les premières salves dans la lutte qui l’oppose à la bourgeoisie et qui le conduira à édifier et à diriger la société nouvelle. Le prolétariat a déjà accompli beaucoup, mais il lui reste encore à réaliser l’essentiel – et d’abord et avant tout, à détruire le vieux mode de production capitaliste et à l’éradiquer pour de bon de la face du monde.

Cette lutte renaît actuellement, sur la base des nombreux acquis des luttes passées ; elle est donc plus forte maintenant qu’elle l’a jamais été. En prédisant que «les 30 premières années du 21e siècle constitueront une période d’insurrections révolutionnaires», la haute gomme de l’OTAN a avoué que le spectre de la révolution des classes exploitées, le spectre du communisme, hante encore les classes dirigeantes.

Au Canada, la tâche de faire renaître le projet communiste et d’en faire à nouveau et pour de bon une force réelle au service de l’émancipation de la majorité exploitée appartient aux prolétaires révolutionnaires, i.e. à tous ceux et toutes celles qui souffrent de l’exploitation et de l’oppression que nous impose le capitalisme et qui veulent y mettre un terme.

En regroupant les éléments d’avant-garde prêts à se battre pour imposer un tel changement ; en formant des noyaux solides dans toutes les grandes villes du pays ; en construisant le parti communiste révolutionnaire dont nous avons besoin pour orienter et diriger notre combat ; en soutenant la création d’une armée rouge dans le feu même de la lutte contre la bourgeoisie canadienne ; en déployant l’activité communiste parmi les plus larges masses : nous apporterons une contribution inestimable à la reconstruction du mouvement communiste international et au renouveau des luttes révolutionnaires qui vont bientôt ébranler le vieux monde.

Comme le disait si bien le Manifeste communiste il y a 150 ans : «Que les classes dirigeantes tremblent à l’idée d’une révolution communiste ! Les prolétaires n’y ont rien à perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à y gagner.»

Alors, bourgeois de tous les pays, tremblez maintenant ! Votre «victoire» aura été de courte durée. Car l’avenir appartient au prolétariat en lutte !

Vive le Parti communiste révolutionnaire !
En avant vers la révolution prolétarienne !