Manifestation devant l’ambassade de l’Inde à Ottawa, le samedi 21 janvier à 13h00

Du 14 au 22 janvier prochain se déroulera pour une deuxième année consécutive, la semaine internationale de soutien à la guerre populaire en Inde. Dans plusieurs pays du monde, des actions seront menées pour appuyer le Parti communiste de l’Inde (maoïste) et la révolution populaire qu’il dirige contre l’impérialisme et la réaction.

Ici au Canada, le Parti communiste révolutionnaire appelle à manifester devant l’ambassade indienne à Ottawa le samedi le 21 janvier à 13h00. Il s’agit non seulement de témoigner de toute notre solidarité envers ceux et celles qui se battent jour après jour pour la liberté et l’émancipation de millions de nos frères et sœurs en Inde, mais aussi de dénoncer haut et fort la complicité de l’impérialisme canadien dans la répression brutale des aspirations du peuple exercée par l’État indien. Ce sera aussi l’occasion d’honorer la mémoire du camarade Kishenji, un dirigeant du Parti communiste de l’Inde (maoïste) récemment torturé et assassiné après avoir été attiré dans un guet-apens.

Pourquoi manifester notre solidarité avec la révolution en Inde? Parce que la guerre populaire qui s’y mène est à l’heure actuelle une des plus importantes luttes engagées par le mouvement anti-impérialiste, révolutionnaire et communiste dans le monde et qu’elle représente un espoir pour l’ensemble des oppriméEs. Alors que partout en Europe, dans les pays arabes et ici même en Amérique du Nord, des millions de gens manifestent leur indignation et expriment leur volonté de mettre fin au système capitaliste exploiteur, les masses ouvrières et paysannes en Inde nous montrent qu’il est possible de se battre pour gagner un nouveau monde.

Des millions de paysannes, de travailleurs pauvres, de membres des basses castes, de femmes, de jeunes et de membres des différentes communautés ethniques du pays luttent pour se libérer de l’exploitation et de l’oppression. La guerre populaire en Inde est la réponse des larges masses à la pauvreté et aux conditions de vie déplorables qui sévissent dans ce pays, conséquence de la dure exploitation capitaliste, du maintien de l’oppression de caste et du pillage des ressources naturelles au profit de la bourgeoisie indienne et de l’impérialisme mondial.

Amorcée à la campagne, là où les contradictions sont les plus aigues, la révolution en Inde s’étend de plus en plus et fait des progrès jour après jour, ralliant aujourd’hui des masses de jeunes, des étudiants et des intellectuelles révolutionnaires dans les villes. Et c’est justement en raison de son caractère populaire et de sa détermination à vaincre définitivement un système qui condamne la vaste majorité des hommes et des femmes à l’exploitation, à la pauvreté et à l’esclavage qu’elle fait face à une rude répression organisée par le gouvernement indien – l’opération «Green Hunt».

L’État indien s’est ainsi lancé dans une gigantesque offensive militaire interne impliquant officiellement une centaine de milliers d’agents menés par des troupes d’élites bénéficiant des armes les plus modernes, gracieusement offertes par l’impérialisme US. Ce sont des milliers d’unités de police et de milices paramilitaires qui quadrillent villes, villages et campagnes avec pour mission de répandre la terreur et le génocide dans les villages. À l’heure actuelle, ce sont des milliers de raids qui sont perpétrés lors desquels l’armée pratique la politique de la terre brulée, en détruisant des milliers d’hectares de cultures condamnant la population à la famine. «Green Hunt» c’est en pratique, la légalisation du viol des femmes et des assassinats sélectifs; c’est aussi l’emprisonnement arbitraire effectué en masse et les disparitions qui se multiplient.

La résistance héroïque manifestée par les masses révolutionnaires indiennes doit inspirer les masses du monde entier et se traduire en actions de solidarité.

C’est dans cet esprit que le Parti communiste révolutionnaire appelle tous les militants et militantes progressistes et internationalistes, les travailleurs et travailleuses, les femmes et les jeunes à multiplier les actions en solidarité avec la révolution en Inde. C’est le peuple, et le peuple seul qui pourra vaincre les prédateurs capitalistes et établir une nouvelle société – une société socialiste basée sur la libération et la solidarité mutuelle. C’est cette même force – celle de la classe ouvrière et des masses opprimées – que le PCR cherche à organiser ici même au Canada pour révolutionner la société.

Solidarité avec les masses révolutionnaires en Inde!

Solidarité avec les camarades tombéEs au combat, avec ceux et celles qui persévèrent avec force et détermination et aux autres qui viendront les rejoindre dans cette lutte pour la libération des peuples, en Inde comme ailleurs!

Lal Salaam!