Les autochtones de Papouasie contre le colonialisme

Manifestation pour le droit à l’autodétermination de la Papouasie occidentale, le 2 août 2011, tenue malgré l’interdiction des autorités indonésiennes.

Depuis 1969, les autochtones de Papouasie résistent à la domination coloniale et à l’appropriation de leurs terres – par ailleurs riches en minéraux – par l’Indonésie. Le mois dernier, au moins trois personnes ont été tuées lors d’une manifestation pour l’indépendance de la Papouasie occidentale; parmi elles, un homme âgé de 25 ans a été abattu d’une balle derrière la tête. Des centaines de manifestantes et manifestants ont également été arrêtéEs. Cinq chefs de la communauté ont été accusés de trahison et demeurent emprisonnés.

Les manifestantes et manifestants en ont également profité pour exiger la fermeture d’une mine exploitée par une société transnationale américaine, Freeport McMoRan, où une grève est en cours depuis déjà plusieurs mois pour protester contre les bas salaires et les conditions de travail abominables qui y sévissent. Lors d’un incident qui s’est produit le mois dernier en marge de cette grève, six personnes ont perdu la vie à l’occasion d’un clash avec l’armée indonésienne.

Même si la Papouasie occidentale possède de vastes réserves d’or et de cuivre, les Papous sont parmi les plus pauvres en Indonésie. Les mineurs reçoivent 1,50 $ l’heure, alors que les activités d’extraction rapportent quelque 30 millions $ par jour aux compagnies minières.

Après s’être libérée du colonialisme néerlandais, la Papouasie occidentale a été rattachée à l’Indonésie à la suite d’un vote auquel ont pris part quelque 1025 «représentants» triés sur le volet par le gouvernement indonésien. Bien encadrées par les militaires indonésiens, ces personnes ont été appelées à décider du sort de plus d’un million d’autochtones.

La lutte du peuple papou ne reçoit que peu d’attention dans les médias traditionnels. Nous devons appuyer la lutte des Papous qui résistent à la fois à l’occupation coloniale de leur territoire par l’Indonésie et à l’occupation impérialiste marquée par la présence des grandes sociétés américaines. La lutte des autochtones de Papouasie pour stopper la dégradation de leurs terres et pour que les ressources de la région soient utilisées au bénéfice de la population locale mérite d’être soutenue partout dans le monde.